De concert avec les sionistes, Charles Schumer, sénateur américain a demandé la mise à l'écart de William Chabas, le président de la Commission d'Enquête des Nations-Unies sur les crimes de guerre commis par le régime sioniste dans la bande de Gaza. Charles Schumer a demandé vendredi soir au Conseil des droits de l'homme des Nations-Unies la destitution de William Chabas de cette mission car tenant compte de ses précédentes déclarations contre Israël il n'est pas, selon lui, considéré comme un magistrat intègre.

« Si Chabas n'est pas mis à l'écart les Etats-Unis devront arrêter leurs soutiens au Conseil des droits de l'homme des Nations-Unies et renoncer à leur participation à ce Conseil. En effet, le sénateur Charles Schumer a affirmé dans une lettre à Samantha Power, représentante des États-Unis auprès des Nations-unies, que Chabas doit être destitué faute de quoi les Etats-Unis devraient s'abstenir d'octroyer les 1/5 milliards dollars d'aide au Conseil des droits de l'homme de cette instance et d'y participer », a-t-il ajouté.

C'était à la suite des déclarations de ce sénateur américain que les autorités juives ont salué ses prises de positions. Ensuite Robert G. Sugarman et Malcolm Hoenlein, des autorités de « la conférence des présidents d'organisations juives » aux Etats-Unis ont demandé à Ban Ki- Moon, secrétaire général des Nations-Unies d'examiner la désignation de Chabas en tant que président de la Commission d'Enquête des Nations Unis.

Ils espèrent que la Chambre des représentants américains et le Sénat se joindront à cette affaire et tout comme Schumer feront part de leur opposition au rôle de Chabas dans toute sorte d'examen en ce qui concerne les affrontements à Gaza.

William Chabas est expert en droit international tandis que sa nomination à la présidence de la Commission d'enquête des Nations-Unies sur les crimes de guerre du régime sioniste dans la bande de Gaza s'est vue vivement confrontée aux réactions des sionistes.

« La désignation de William Chabas qui est réputé pour ses prises de positions anti-israéliennes est le synonyme du fait que le rapport de cette commission est déjà élaboré et le résultat est déterminé à l'avance », a déclaré à ce propos le ministre des affaires étrangères du régime sioniste.

Apparemment, Chabas avait par le passé demandé le jugement de Benyamin Netanyahu premier ministre israélien pour les crimes de guerre qu'il avait commis à Gaza.